Science

La nanotechnologie

La nanotechnologie

Dans nos “start-up nations”, dans un monde d’entreprenariat, où il faut toujours voir plus grand, plus fort et plus puissant, dans un monde où les complexes d’infériorité humains sont refoulés par des volontés de croissance et de création d’entreprises, l’infiniment petit triomphe paradoxalement des géants. Les nanosciences sont au centre des préoccupations des chercheurs de tous types, que ce soit en médecine, en armement, en service ou encore en intelligence artificielle. Mais que sont les nanotechnologies, et quelles sont leurs applications ?

Définitions des NST

Les NST (acronyme de Nano sciences et technologies) sont les sciences de l’infiniment petit, qui traitent en nanomètres. Le nanomètre est l’unité de distance entre les atomes qui est mesuré, cette distance qui permet les manipulations et les expérimentations. Un nanomètre correspond à 0,000000001 mètre. Cette courte distance permet aux chercheurs et scientifiques d’effectuer donc des manipulations, des transformations et des expériences ultra précises. Les Nanotubes par exemples, utilisés sur la station spatiale internationale, sont ultra résistant, car les atomes de carbones ne sont séparés que de quelques nanomètres, ce qui diminue considérablement tout frottement et limite la destruction des fibres. Aujourd’hui, elle se limite à la création de nanomatériaux, et au remaniement par des scientifiques de produits déjà existants.

Néanmoins, la recherche autour de la nanotechnologie est grande, et on parle déjà de “bulle nano”, tant ce terme est côté auprès des investisseurs. Les grands GAFA (google, amazon, facebook et apple) basent une partie de leur recherche en nanotechnologie et nanosciences.

Les recherches et applications futures

La nanotechnologie est très prisée dans le domaine de la recherche médicale notamment. Google a l’année dernière annoncé son projet de créer un traitement contre le cancer à base de nanorobots. Ces robots intelligents, dotés d’une intelligence artificielle, seront injectés dans le corps du porteur du cancer. Les robots vont ensuite circuler à travers les fibres du corps pour détecter toute cellule cancérigène. L’analyse de ces cellules et leur destruction permet ainsi de libérer les malades de leur fléau. Ce nanorobot lie donc deux projets expérimentaux, la nano médicamentation, et l’intelligence artificielle. Les nanotechnologies implantées dans le corps doivent alors être intelligente pour détecter et s’adapter aux cellules cancérigènes. Ce projet ne verra le jour que dans une vingtaine d’année mais il permet de spéculer sur la cybernétisation du domaine médical et sur l’avancement de traitements de maladies quasiment incontrôlables et incurables.

Cette avancée médicale permettrait aussi de traiter de nombreuses maladies que l’on considère trop difficile à traiter. Le VIH par exemple, est un virus extrêmement pernicieux. Ce virus est difficile à détecter, car il peut être endormi et les test de dépistages ne sont pas 100% fiables. La marge d’erreur humaine est aussi à prendre en compte dans l’analyse de ces tests. Ce virus est donc impossible à curer, car il mute constamment. Chaque être humain porteur du virus en possède un forme différente car il change sa racine continuellement. On a observé également au sein même d’un corps le virus changer plusieurs fois de forme. L’intelligence artificielle et le nano traitement permet alors de s’adapter au virus pour le détruire et le traiter en profondeur.

Nombreuses seront les applications futures des nanotechnologies, notamment dans le domaine militaire, où l’infiniment petit a déjà fait ses preuves, avec le nucléaire par exemple. On peut donc spéculer sur les différentes utilisations de cette nouvelle technologie, est-elle vraiment saine ? peut elle causer plus de dommages ue de bénéfices pour l’homme ?

Théa
Hey ! Moi, c’est Théa. Je suis Pigiste et je souhaite progresser dans le milieu journalistique. J’ai donc créer ce site afin d’améliorer le plus possible mes capacités rédactionnelles. Je vous souhaite une bonne visite sur mon site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *