Auto Moto

Comment devenir pilote-essayeur automobile ?

Comment devenir pilote-essayeur automobile ?

Pour les passionnés d’automobiles, s’il y a bien un métier qui fait rêver, c’est celui de pouvoir tester les plus belles voitures ou les derniers modèles d’un grand concessionnaire. Ce sont des testeurs qui vont rouler et parcourir des kilomètres dans différentes conditions de climats et de terrains, en vue de faire un rapport de fiabilité sur les performance de conduite d’un véhicule.

En quoi consiste le métier ?

Le pilote d’essai automobile est celui qui teste les voitures avant que l’on puisse les mettre sur le marché. Cela peut-être une nouvelle gamme de véhicules, comme un modèle déjà commercialisé avec de nouveaux équipements (moteurs, freins, …). Depuis un cahier des charges, le technicien d’essai utilise les prototypes à travers un plan d’essais. Ces essais peuvent être purement techniques, thermiques, statiques, de résistances, etc. Tout doit faire l’objet de tests via des simulations.
Le pilote essayeur automobile doit-être un spécialiste des mesures. En tant que technicien, il se doit d’exploiter les données résultants des tests. En relevants les facteurs environnementaux, et les différents paramètres, il obtient une évaluation sur laquelle il doit être vigilant à la moindre anomalie. Ces observations doivent correspondre aux résultats attendus.
Après avoir rédigé un compte rendu qu’il communiquera aux différents fournisseurs du projet, l’essayeur d’automobile doit procéder à des ajustements. Si les premiers tests ne sont pas concluants, il faudra recommencer les essais en apportant les modifications techniques adéquate pour y remédier. Une fois toutes les corrections apportées, avec des résultats probant, alors seulement à ce moment, la production du véhicule en question à grande échelle peut commencer.

Diplômes et formations nécessaires

Il est recommandé d’avoir au moins un Bac+2 en poche, même si on peut trouver certaines personnes à ce poste avec un simple niveau Bac (Bac et brevet professionnel). Les formations en BTS et DUT en mécanique, chaudronnerie, métrologie, mesures physiques, … sont les meilleures chances d’obtenir ce poste. Il est également possible d’y accéder via un CAP/BEP dans les mêmes domaines, ajouté d’une expérience professionnelle. Enfin, quelques licences professionnels pourront vous donner accès à ce métier (maintenance de systèmes pluritechniques ; mécanique option mesures et essais en acoustique et vibrations, …).
Des habilitations peuvent être exigés et nécessaires selon les offres d’emplois (contrôle, audit, cofrend, radioprotection, …).
La maîtrise d’outils informatiques (suite bureautique, logiciel de gestion de données, …) peuvent être requis.

Condition et type de carrière

Il y a des postes à pourvoir dans les milieux de l’automobile, là où les normes sont très strictes. Étant très prisés, les recruteurs sont de plus en plus exigeants. D’où l’importance d’avoir une première expérience professionnelle préalable, et d’être doté d’une certaine polyvalence technique.
Des possibilités d’évolutions existent, après quelques années d’expériences, le pilote d’essai automobile peut évoluer vers des métiers de la fonction de cadre, comme responsable, chef ou chargé de projet.
En terme de reconversion, pour ceux qui veulent rester dans la conduite, il est possible de travailler dans les entreprises aéronautiques, ou ferroviaires, pour effectuer des tests sur les moteurs d’avions, ou les trains.

Théa
Hey ! Moi, c’est Théa. Je suis Pigiste et je souhaite progresser dans le milieu journalistique. J’ai donc créer ce site afin d’améliorer le plus possible mes capacités rédactionnelles. Je vous souhaite une bonne visite sur mon site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *